JOURNAL DE BORD : 7ÈME ARTICLE

Shaving

Réalisé en collaboration avec le Parisien Magazine / Aujourd’hui-en-France Magazine

Cela fait déjà trois mois que je suis arrivé à la Station spatiale internationale. J’ai effectué la moitié de ma mission. C’est incroyable à quel point ça passe vite ! Il faut dire que je me sens bien dans ma nouvelle maison. Ce n’est pas aussi confortable que chez moi, sur Terre, mais, bizarrement, on s’habitue vite. Je dis bizarrement parce que certaines des installations peuvent paraître sommaires. Pour se faire une idée de ma chambre, par exemple, il faut imaginer une sorte de cabine téléphonique encastrée dans le sol. Cela peut sembler tout petit, mais je ne suis pas du genre claustrophobe. Et je suis attaché à cette pièce car c’est le seul endroit de la Station où je peux avoir une vie privée. Je peux y appeler mes proches, lire un bouquin, écouter de la musique… Forcément, rentrer dedans est synonyme de bonheur. C’est aussi là que je dors. Mon sac de couchage est fixé au mur par des cordelettes. Tous les soirs, vers 23h30 – minuit, je me glisse dedans et c’est parti pour sept heures de sommeil… en impesanteur !

Dans l’ISS, oubliez cette magnifique sensation de pouvoir s’écraser dans son lit après une journée de boulot. Ici, on flotte pour le meilleur et pour le pire. Plus sérieusement, dormir en flottant n’est pas désagréable du tout. C’est même plutôt apaisant à partir du moment où l’on ne se pose pas certaines questions: « Je suis à l’envers ou à l’endroit ? », « Je dors en position verticale ou horizontale ? » La seule chose qui me manque, c’est de pouvoir caler ma tête sur un oreiller. Du coup, je rentre quasiment entièrement dans le duvet pour avoir l’impression de « reposer » sur quelque chose. Cela ne me concerne pas, mais je sais que certains sont gênés par le bruit que fait la Station. Avec ses ventilateurs et ses pompes à contrôle thermique, l’ISS est comme une usine, il y a des bruits mécaniques partout. Les cabines ont beau être en partie insonorisées, impossible de dormir dans le silence total. C’est drôle parce qu’on me demande souvent si l’on fait des rêves cosmiques quand on dort dans l’espace. Désolé de vous décevoir, mais non, mon sommeil n’est pas plus agité là-haut. Je ne sais pas si c’est parce que je manque d’imagination ou tout simplement parce que je suis quelqu’un de très serein dans la vie, mais moi, quand je dors, je ne bouge pas d’un poil, c’est on/off, je suis plongé dans le noir et rien d’autre. Loin de moi l’envie de me plaindre. C’est comme ça que j’arrive à gérer, en toute détente, des journées de travail aussi éprouvantes.

Autre chose importante pour se sentir à son aise dans l’ISS, l’hygiène. Contrairement à certaines idées reçues, nous ne nous laissons pas aller. Tous les samedis matin, les six astronautes sont réquisitionnés durant six heures pour laver tous les recoins de la Station. Et l’impesanteur change tout. La poussière se met non pas sur le sol, mais dans les filtres de ventilations. Et il y en a des dizaines. Alors on se déplace en flottant avec nos aspirateurs. Les fils d’alimentation sont extensibles sur plusieurs mètres. Quand ils sont étendus, on dirait de grands serpents flottants. Notre maison est propre. Nous aussi évidemment. Sur Terre, on se salit plus facilement. Monter des escaliers, marcher vite, cela nous fait transpirer. Ici, tous ces efforts n’existent pas puisque l’on flotte. La sueur, on ne la ressent que quand on fait du sport. Alors, forcément, nous n’avons pas besoin de beaucoup de vêtements. Tout cela est calculé. Parce que chaque kilo envoyé en orbite coûte très cher. Du coup, on est rationné. On change de caleçon tous les deux jours, de chaussettes et de tee-shirt toutes les semaines, et de pantalon tous les mois! Nous avons une tenue spéciale pour faire du sport.

Rassurez-vous, on se lave tous les jours. Mais attention, l’eau est à manipuler avec précaution là-haut. Dispersez-la et c’est la panique: avec l’impesanteur, le liquide va flotter, s’échapper et risquer d’endommager les multiples composants électroniques. Alors pour me laver, j’utilise une technique propre aux astronautes. Je me sers de serviettes sèches légèrement imprégnées de savon, stockées dans des douilles en aluminium. On en branche une au robinet d’eau pour humidifier la serviette qui est alors prête à l’usage. Quelques allers/ retours sur la peau et on est propre. Pour les cheveux, nous utilisons un shampoing spécial ne nécessitant aucun rinçage. On applique, on frotte avec une serviette, et c’est propre. Enfin, pour se brosser les dents, l’idée est d’ouvrir le moins possible la bouche pour éviter que le dentifrice ne s’échappe. Interdit de se rincer le gosier. Aucune importance, le dentifrice est comestible.

At Shane's hair salon

Comments

48 commentaires

  • Elizabeth Learmonth dit :

    Merci Thomas. A fascinating article on the basic day to day routine at ISS. Water management appears to be a real challenge.I believe you are doing some experiments regarding this.

  • Greg dit :

    Merci pour cet article, on s’y croirait presque !
    Bon séjour Thomas

  • Kader dit :

    Bonjour Thomas,
    On est fiers de vous, merci pour cette sensation agréablement perçue de votre part par ces éclaircissements, toutefois, j’ai une petite question concernant le nombre d’heures travaillées pendant la journée ! Et est ce que vous vous retrouver sans rien faire ?! Ne serait-ce que quelques petits quarts d’heure ?

  • Danièle dit :

    Merci infiniment pour toutes ces explications qui répondent à la plupart des questions que je me posais…Je me sens plus proche de vous mais ravie de pouvoir dormir dans mon lit Bonne continuation !

  • Jourdain anne-marie dit :

    Bien que je ne sois pas passionnée par l’astronomie ni le spatial, j’apprécie beaucoup vos communications qui rendent votre séjour instructif et finalement passionnant. Merci pour tout ce travail de vulgarisation.

  • Vincent Guilite dit :

    Merci de nous faire une vie que nous ne vivrons jamais. Et de si loin et si vite. C’est passionnant pour moi aussi et j’adore. Je suis heureux que tout se passe bien pour vous et je vous souhaite une excellente fin de mission. J’espère que vous nous ferez vivre votre retour sur terre. Merci aussi pour toutes ces photos de vacances vite de votre appartement 😉 C’est génial.

  • SPERDUTO Didier-marc dit :

    J’ai assisté en direct au premier pas de Neil Armstrong sur la Lune en 1969. Je suis le fils d’un ingénieur aéronautique et forcément fan de spatial et d’aviation. Ce que nous fait vivre Thomas aujourd’hui, 47 ans après le programme Apollo, est juste…énorme ! A l’époque, tout ceci n’existait pas. Et pour tout dire, tout était très secret ( guerre froide oblige). Rien ne filtrait. Peu ou pas d’infos sur l’ensemble des missions. Pour le commun des mortels, ce qu’accomplissent les astronautes, c’est abscons. Et inaccessible car trop complexe. Et puis, beaucoup se disent (malheureusement) : »A quoi bon ? » Or, on sait les retombées extraordinaires, des expériences scientifiques issues de l’espace, dans notre quotidien. Peu s’intéressent de près aux missions spatiales. Dommage !….Ce que sont et ce que font ces femmes et ces hommes d’exception, force le respect. Merci donc à vous toutes et tous qui me font rêver depuis 47 ans ! Respect Monsieur, Pesquet. Respect. A vous et aux autres astronautes qui travaillent avec vous depuis trois mois maintenant. Keep going on ! And enjoy your flight.

  • RÉGNIER dit :

    Merci pour cette hygiène de vie qui répond aux questions que je me posais. Je suis curieux quant aux déjections humaines !!

  • sandrine dit :

    Merci, très concret, on s’imagine avec vous.

  • Ludovic Prime dit :

    Merci Thomas pour toutes ces infos !
    Est-ce qui serait possible de nous transmettre un enregistrement des bruits de la station dont tu parles ?

  • Katell dit :

    Merci de nous expliquer ce qi nous semble si simple sur terre et qui demande une telle adaptation !

  • Panaite dit :

    Ouf c’est un peu compliqué vôtre vie la bas mais courage car grâce à vous on vit nous aussi l’aventure

  • Michèle dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes les explications. C’est très intéressant de vous suivre. Je vous admire vraiment.
    On vous sent heureux là-haut.
    Ce matin j’ai entendu cette chronique sur France Inter.
    https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-francois-morel/le-billet-de-francois-morel-24-fevrier-2017
    Bonne écoute,

  • jourdan anne dit :

    Merci beaucoup pour toutes vos impressions, c’est très enrichissant. Suivre votre mission au jour le jour c’est passionnant et on arrive à percevoir toute la magie du lieu.. Malheureusement mais je ne pourrai pas dormir sans mon oreiller.

  • FRANCESCHI COROUGE ELISABETH dit :

    Merci pour toutes ces précisions. Mais je me pose une question. En étant à l’horizontale , à la verticale , la tête en bas , qu’en Est il de la circulation sanguine ?

    • Jen dit :

      Le sang nous monte à la tête sur Terre quand on a la tête en bas à cause de la gravité! Dans l’espace, le sang va et vient seulement grâce aux battements du coeur, sans tenir compte de la position du corps!

  • Becker Brigitte dit :

    Merci pour ce témoignage de vie quotidienne, c’est vrai que ce sont des questions que l’on se pose tous … et pour le dentifrice … le tout c’est d’en prendre du parfumé … fraise, canelle … il y en a pour tout les goûts maintenant !!

  • Shirin dit :

    That was a very untersting article! Merci Thomas❤️

  • Martin dit :

    Un immense merci de nous faire partager ce quotidien hors du commun
    Une question de martin 5 1/2 ans: dors tu avec tes habits que tu gardes toute la semaine ?
    Un grand grand admirateur de 5 1/2 ans qui vient de t’envoyer un dessin pour ton anniversaire que tu auras en rentrant à Cologne !!!

  • Chojnacki dit :

    Merci pour toutes ces explications !
    Sur Terre, j’aime être « debout horizontal » comme je le dis souvent le week end quand je suis réveillée mais que je ne veux pas me lever… Mais dormir sans se sentir calé contre son lit cela doit être dur ! Finalement la question n’est pas l’horizontalité ou la verticalité mais plutôt où est le sol ? … J’en ai le vertige pour les 6 astronautes … En fait, peut-on avoir le vertige dans la station ISS?

  • melinda dit :

    Wow !!!! Merci beaucoup pour tout ces détails très intéressant et croustillant et bon courage pour la suite de l’aventure .

  • Josi dit :

    C’est très intéressant, je me suis toujours demandée comment on peut dormir en apesanteur. Merci pour cet article.

  • Marianne dit :

    Merci beaucoup pour votre pédagogie Thomas ! C’est vraiment super de prendre le temps de nous expliquer tout ça et de rendre votre aventure « accessible » pour nous. Profitez bien de toutes ces expériences, surtout après tout le travail accompli pour en arriver là 🙂

  • Nathalie dit :

    Thomas you manage to make space so close by your articles and pics. Thanks, you are deploying your communication talents while conducting scientific experimentation without a g of stress. You are the right stuff! Congrats.

  • BOCQUET dit :

    Merci Thomas c’est vraiment très sympa ces post ! tu réponds à nos questions avec tellement de simplicité .. tu laisseras vraiment une beau souvenir de toi comme astronaute dans l’histoire

  • Mary dit :

    Bonsoir Thomas, votre expérience me fait tellement rêvée. C’est bizarre de se dire qu’en ce moment même des astronautes sont dans l’espace et y vivent pendant des mois, je trouve ça fascinant. Je suis actuellement en PCSI et mon rêve est d’intégrer l’ISAE-SUPAERO, le domaine spatial me fascine.

    Hâte de lire le prochain article ou de voir vos prochaines photos,

  • Jeremy dit :

    A la prochaine ascension, tu passes chez Leroy Merlin Isneauville, tu prends quelques palettes et tu construis sur la Lune. Nique Van Allen.

  • davidverriere dit :

    Passionnant, ça a beau être des petits gestes du quotidien, la haut ça prend une autre dimension.
    Merci pour ces retours

  • Bonacossa dit :

    Bonjour Thomas,
    Tout le monde rêve, ça n’est pas une question de on/off ou d’imagination, une fois le cerveau désinhibé on en a tous, c’est une question de mémoire: nous ne sommes pas égaux, certains se rappellent de leurs rêves, d’autres non. Mais un réveil au milieu du sommeil paradoxal permet de s’en rendre compte.
    Merci pour toutes ces communications sur votre vie là haut 🙂

  • Claude BERNARD dit :

    Thomas, cet article sur ta vie quotidienne après « le boulot » est passionnant.
    Cependant, même si tu as cette chance d’avoir un bouton on/off, à quoi as tu pensé la première fois que tu t’es endormi en impesanteur à 28 000 km/h et à 400 km au dessus de nos têtes ?
    A bientôt pour le prochain épisode de ton aventure. Je l’attend avec impatience.

  • C’est magique de pouvoir suivre cette aventure spatiale à travers vos articles et photos. Merci et bonne journée.

  • Manuel Ferreira dit :

    Merci Thomas pour ce partage. Ca fait vraiment rêver, peut-être pas pour un séjour de 6 mois, mais une petite semaine ca serait le bonheur ultime.

  • Merci Thomas. grace aux réseaux sociaux, c la 1ere fois que l on se sent presque a ta place. encore merci pour ta gentillesse et la facilite que tu as de nous faire partager ta chance et ta passion enjoy.

  • Nathan dit :

    Salut Thomas, je m’appelle Nathan, j’ai 8ans et je rêve d’aller dans l’espace. Ma maman me lit souvent ton journal de bord. C’est passionnant. Continue de nous faire découvrir l’ISS. Et peut etre qu’un jour moi aussi je pourrais aller dans l’espace. A bientôt.

  • David K dit :

    Merci Thomas de nous faire partager ton quotidien, on s’imagine très bien grâce à ces explications. Tu dis que le bruit de la station ne te dérange pas pour dormir, tu devrais alors, je pense, redécouvrir le silence de la nuit quand tu rentreras chez toi.
    Bon courage à toi pour le reste de la mission et encore bravo pour tes sublimes photos.

  • Elisabeth dit :

    Bjr,

    Merci de toutes ces précisions, je n’osais pas poser les questions.
    Je regarde vos photos avec mon fils de 5 ans.
    On vous appelle « le Thomas dans l’espace ».
    Plus que 3 mois, le temps passe trop vite effectivement !

  • Le Bihan Martin dit :

    Merci Thomas. Je suis tes articles depuis le début. Avant de te connaître, j’avais déjà envie d’aller dans l’espace. Maintenant, tu es mon idole! Encore merci.
    Martin, 7 ans, de Bretagne

  • Salut Thomas. Je vois sur la photo du haut, que tu portes le t-shirt officiel de la Fédération Française de Basketball. Je te garantis que si à ton retour tu l’offres dédicacé au « Musée du Basket », je te garantis qu’il trouvera sa place parmi les maillots des grands noms de la balle orange

  • Sherwin A. Hidalgo dit :

    Amazing story, dear Thomas. Have a fabulous weekend. Much brotherly love/

  • FlatEarth dit :

    Station spatiale inter hollywoodienne.
    Fait attention à l’eau quand tu te rase il y a trop de cable.

  • Gilbert oscar dit :

    Merci Thomas pour tous ces détails fascinants! Grace à ton article, je vais pouvoir raconter ta vie d’astronaute à mes copains de classe. J’ai choisi de parler de toi et de ton aventure extraordinaire pour ma causerie! Je m’appelle Oscar et j’ai 5 ans. Il reste, pour moi, une question importante qui est de savoir comment vous faites pipi dans l’ISS??? merci de ton aide. Gros bisous de la terre! Oscar Gilbert

  • Minne dit :

    Merci Thomas, bonne continuation, pensons à vous, à bientot.

  • PELLICIOLI dit :

    La semaine dernière, j’ai amené mes enfants de 6 et 4ans à la Géode à Paris voir le film BEAUTIFUL PLANET qui décrit la vie sur ISS. Ils ont adoré!
    Je leur ai donc parlé de toi, Thomas, et on lit tes articles en guise de l’histoire de soir. Tu les fais rêver!
    Un grand merci et bonne continuation.

  • Emilie Sarzier Bonardau dit :

    Merci Thomas pour vos détails du quotidiens d’astronaute. Tout à fait fascinant et instructif. Maintenant je sais qu’à 23h30 minuit vous vous endormez au dessus de ma tête ! Merci pour toutes vos belles photos que vous nous envoyer de l’espace. D’ailleurs C marrant comme l’homme peut être tourné vers la terre sa maison quand il est dans l’espace. Et sur terre la tête tourne vers les étoiles. Milles merci de nous faire partages votre vie sensationnel d’astronaute. Bravo à vous !!

  • Maelis dit :

    Bonjour ou bonsoir (j ne sais pas si il fait jour ou nuit la haut) voila j’aimerai beaucoup devenir astronaute , mais je me pose beaucoup de questions, auriez vous une adresse mail pour repondre a mes questions s’il-vous-plaît? En tout cas merci beaucoup pour votre article! Bonne soiree, bonn journee ou bonne nuit!

  • Estelle Ogier dit :

    Merci pour cette approche « intime » de la vie de spationaute !

  • Thierry B dit :

    Hello Thomas,
    Your tweet from space with a selfie was a funny answer to those who pretend that this is all fake.
    Now, would it be possible to do much more than that ?
    Can you make a sign from space, … I mean a sign that will be visible from earth ?
    Think creatively 🙂 A light signal, a colour signal, whatever.
    What a happening this would be !
    Wishing you all success with your mission,
    Thierry

  • SEIGNEUR Isabelle dit :

    Bonjour Thomas,

    Merci beaucoup de toute ces informations passionnantes sur la vie dans la station. Avec mes 2 classes de 5è du lycée français de Dusseldorf (pas très loin de Cologne donc) nous sommes impatients de pouvoir faire la conférence du 20 mars. Votre blog nous permet de mieux vous connaitre et de s’imprégner de cette fascinante expérience que vous vivez. Merci de nous la faire partager.
    Nous attendons le 20 mars avec impatience
    Mme SEIGNEUR (PROF SVT)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.