Thomas au régime pour l’expérience européenne ENERGY

Cans of space food for ESA astronaut Alexander Gerst's ENERGY sessions. Credits: ESA

Conserves de nourriture destinées à la session ENERGY de l’astronaute Alexander Gerst (2014). Photo : ESA

ENERGY s’intéresse aux dépenses énergétiques des astronautes au cours d’une mission spatiale de longue durée. C’est une expérience complexe qui a commencé avant même le départ de Thomas pour la Station spatiale internationale et qui continuera à son retour sur Terre. Comme pour d’autres expériences en physiologie, les étapes pré et post-mission permettent aux chercheurs de mettre en évidence la quantité de calories consommées et dépensées, et ce à la fois sur la terre ferme et dans l’espace.

   

L’étape qui se déroule dans l’espace s’étale sur 11 jours. Les deux premiers jours, Thomas doit suivre un menu spécifiquement établi pour les besoins de l’expérience. Au cours des neufs jours restants, il scanne les codes-barres de tout ce qu’il mange afin que les chercheurs sachent exactement ce qu’il a consommé sur cette période.

ESA astronaut Thomas Pesquet recording his oxygen levels. Credits: ESA/NASA

L’astroanute de l’ESAThomas Pesquet enregistre son niveau d’oxygène sur la Station spatiale (mars 2017). Photo : ESA/NASA

Le régime très strict de deux jours a été élaboré par le CNES et l’équipe Alain Ducasse Formation conjointement avec  des chercheurs de l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien. Du homard breton, du magret de canard, un œuf cocotte ainsi qu’un bœuf bourguignon figurent notamment au menu. Après ces deux jours, l’astronaute français est libre de manger ce qu’il veut mais doit enregistrer avec précision tous ses repas pour que ses apports caloriques soient connus des scientifiques au sol.

Le deuxième volet de l’expérience consiste à boire de l’eau contenant du deutérium (isotope de l’hydrogène). L’analyse d’échantillons d’urine permettra alors de montrer l’évolution de la consommation et de la dépense énergétique sur les 11 jours de l’expérience.

ESA astronaut Alexander Gerst recording his oxygen levels. Credits: ESA/NASA

L’astronaute de l’ESA Alexander Gerst est en train d’enregistrer son niveau d’oxygène au cours de sa mission Blue dot (2014). Photo : ESA/NASA

Thomas doit également porter un masque pour mesurer la quantité d’oxygène absorbée au cours de session de 20 à 50 minutes dans le laboratoire européen Columbus. Durant ces séances, l’astronaute doit rester immobile mais est toutefois autorisé à lire un livre ou regarder un film.

Enfin, tous les mouvements de Thomas sont enregistrés pendant les 11 jours de l’expérience, grâce à un moniteur d’activité placé sur son bras.

Objectif Mars

Les résultats de l’expérience ENERGY permettront de comprendre comment nourrir les équipages de missions spatiales de longue durée. C’est une question essentielle quand il s’agit de rassembler assez de nourriture pour 18 mois… sans pour autant empiéter sur la place allouée à des équipements scientifiques.


Le volet spatial de l’expérience touche à sa fin pour Thomas, qui est déjà le dixième sujet à participer. ENERGY a en effet été lancée en 2012 sur la Station spatiale internationale avec l’astronaute de l’ESA André Kuipers. Plus il y a de participants, plus les scientifiques peuvent rassembler de données et plus les résultats seront intéressants !

Cans of space food for ESA astronaut André Kuiper's ENERGY sessions. Credits: ESA

Conserves de nourriture pour les sessions ENERGY de l’astronaute de l’ESA André Kuipers (2012). Photo : ESA

Comments

3 commentaires

  • Vanessa dit :

    Bonjour Thomas!
    Et bien quel programme! Je te souhaite bon courage pour ton régime alimentaire très surveillé ainsi que ta mission spatiale.
    Juste une petite question n’ayant rien à voir avec ton post mais passerais tu à tout hasard au dessus de la Louisiane (USA) j’aurais aimé voir l’embouchure du fleuve Mississippi? Il paraît que c’est grandiose.
    Bonne continuation à bord et continues de nous faire rêver au travers de tes photos.

  • Titidu47 dit :

    Le menu est plutot sympa pour un regime 🙂 je reste impressionné par les tests menés en parallèle. J’espère que tout ça vous permettra d’avancer au mieux dans les futurs projets.

  • Titidu47 dit :

    Le menu est plutôt sympa 🙂 par contre je reste impressionné par tous les tests menés en parallèle, le mot cobaye est bien approprié dans tel cas. J’espère que les résultats vous permettront d’avancer au mieux dans ces beaux projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.