Diary Entry 8: Food on the International Space Station

In collaboration with le Parisien Magazine / Aujourd'hui-en-France Magazine

Thanks for the birthday wishes

If I had been told, a few years ago, that I would celebrate my 39th birthday on the International Space Station, I would never have believed it ... And yet, that is what happened: On Monday 27 February I became a year older in space. Coincidentally, a few days before a cargo ship sent by NASA arrived with a few surprises for me. Space-X’s Dragon brought fresh fruit, cheese, but most notably seven macaroons prepared specifically for me by Pierre Hermé, who was elected the best pastry chef in the world in 2016. I ate them in one piece!

To be fair, I did not have much of a choice. This kind of delicate cake has to be eaten in one piece so as not to crumble. This is the case for all foods. Unthinkable to let any pieces escape that would float and scatter and risk damaging the Station’s many electronic components.

That is why bread is prohibited on the International Space Station. We eat tortillas instead. These Mexican pancakes made with corn flour are very solid and allow us to create a variety of dishes: sandwiches, burgers, wraps… you name it! My preparations are quite nice, though I am not at risk of receiving a Michelin star any time soon. In the station, we prefer everything that is compact. The basis of our diet consists of cereal bars, biscuits and small snacks to nibble on during our daily activities. Mainly because we have limited space.

Space burger

To ensure that we have enough to eat during the six months of our mission, NASA also provides us with dehydrated dishes. Chicken salad, shrimp salad, risotto… All of these are stored in small aluminium bags, which you need to connect to a hot water dispenser to heat them up. We press the button, which humidifies the package and just like that, dinner is ready! I’m not going to lie, dehydrated food is not my favourite. I find it a bit bland. But since we need to keep our spirits up and because our taste buds need a refreshing boost from time to time, we also have “ready-made meals”. No need for a plate in micro-gravity!

I feel lucky because a lot of my ready meals were prepared by none-other than Alain Ducasse and Thierry Marx, two famous French chefs who accounted both for my taste and the restrictions and conditions that we have up here in space. Thus, three of my favourite dishes were prepared and pasteurised so that no bacteria can spread out at high speed in the station: salmon filet with Chinese lemon confit, minced poultry and beef tongue with spicy sauce. To heat them up, I place these dishes into our electric oven for a few minutes. Then I take out the sachet, cut it open with scissors and then all that’s left to do is to eat my delicious meal with my fingers.

This may sound easy, but at first I struggled. I ruined many polo shirts when opening the food bags. It made my fellow astronauts laugh for a long time. Unfortunately, the six of us do not have a lot of meals together because our schedules are extremely busy. Nevertheless we make an effort to meet for dinner at least once a week.

Happy Holidays!

This is always quite amusing as we try to recreate the spirit of a ‘real earth dinner’. When the Russians invite us over to their side of the Station, we bring chocolate for dessert, and vice versa. I think we all need this moment of conviviality to unwind. Now, fully aware of fulfilling the French stereotype, I must admit that the one thing I miss the most in those moments is a glass of wine. Though I do not drink much in general, sometimes you just feel like a drink. The problem is, alcohol is banned on the International Space Station, since we have to be able to deal with emergencies at any given time, day or night.

Instead, we consume a lot of tea, coffee and fruit juice. Everything is powdered, and has to be rehydrated. To save space, the water in the station is continuously recycled. When we go to the restroom, our urine is kept, cleansed and recycled so that it becomes drinkable. I was afraid of that before I left, but as one of my fellow astronauts told me once: "today's coffee becomes tomorrow's coffee."

Comments

44 Comments

  • Corsac says:

    Is the espresso machine still working?

  • Peter Theado says:

    McDonald's is all I have.

  • a says:

    Comment Bien

  • Martine says:

    On en apprend un peu tous les jours grâce à votre journal de bord et vos messages.
    Ainsi j'ai lu dans un magazine tout ce que Pierre Hermé a dû respecter comme critères pour préparer ces fameux macarons ! Un an de boulot quand même ! Il mérite d'être cité.

  • hurteloup says:

    Merci Thomas de vos explications.je vous suis tout les jours.en ce moment,je n'arrive pas à vous voir passer au dessus de ma Touraine,car trop de nuages,et mauvais temps.bon voyage et fait nous encore rêver avec vos commentaires et vos photos.

  • Pasquier says:

    L'urine transformée en eau ça doit sacrément faire bizarre en effet ....

  • ProximaNath says:

    Merci beaucoup Thomas. Cet article est passionnant, comme toujours!

    Merci de nous raconter le deroulement de tes journees, tes experiences humaines et scientifiques, tes moments d'emerveillements, comme les difficultes que tu surmontes au quotidien.

    Si l'on nous avez dit, il y a quelques mois que nous allions vivre, grace a toi, une aventure aussi intense en emotions et en decouvertes, nous ne l'aurions pas cru !

    Bravo pour les Pyramides :).
    Un autre challenge ? La Terre dArnhem en Australie ou La Grande Muraille de Chine...

    Bonne continuation a tous!

  • Titidu47 says:

    Question de Mathis (13 ans) : est ce que dans l'espace avec l'impesanteur, les aliments flottent dans l'estomac ? On doit être plus vite rassasié du coup ?
    Ps : J'adore le passage sur le recyclage de l'urine et la conclusion sur le café 🙂 ça m'a bien fait rire.

  • Peter Theado says:

    Water treatment plant sounds safe. I am amazed at the vast knowledge you all have of different fields of technology, science, maintenance. You all must get paid a pretty hefty allowance!

  • Sherwin A. Hidalgo says:

    Interesting story. Thanks for sharing, dear Thomas.

  • Nevot laurent says:

    Bonjour Mr PESQUET,
    mon fils 9 ans Raphaël aimerais vous poser une question:
    Quand vous êtes dans l'espace à travailler, pourquoi n'est vous pas la sensation que c'est rapide?
    Ps
    De son papa cette fois ci, je trouvais intéressant qu'il vous pose directement la question qu'il m'a posé.
    Cordialement

  • ombeline says:

    Un grand merci pour votre article sur les macarons à gober et toutes ces autres informations que vous nous donnez. Vous confirmez donc ce que j'avais lu à propos du café d'hier et du lendemain. Dis-donc !! En vous lisant, une question que j'avais revient à la surface. Alors je la poserai par écrit sans espérer une réponse. Juste besoin de la formuler car ça me turlupine : il paraît que dans l'espace, les papilles sont en mode veille et qu'il faut mettre du chile autres épices fortes partout pour relever le goût des plats. Mais pourquoi donc perd-on le goût en apesanteur ????? Ou du moins, est-ce vrai ?? Merci pour tous ces partages.
    Ombeline

  • Ah ça, dès que ça parle de manger, je rapplique. Merci pour ce récit, sauf la partie où on apprend que Ducasse et Marx vous ont préparé vos plats préférés, parce que là ça rend un peu jaloux. Pas les macarons, toutefois. Parce que je fais partie d'un groupe de blogueurs qui a la chance d'en recevoir une boîte régulièrement en raison d'un partenariat. D'ailleurs, là tout de suite je suis à Cambridge et la semaine prochaine à Londres mais je rentre à Tours le 20. Et le 21 il y a quoi ? Une boîte de macarons Pierre Hermé qui arrive à la maison pour fêter le printemps.

    Alors moi évidement j'ai demandé si ça serait les mêmes que les vôtres parce que j'aurais pu faire comme si j'étais en train de manger des macarons avec vous. Là ma sœur - cette vilaine rabat-joie - m'a dit que même si c'était les mêmes, je n'avais pas le droit de dire que je mangeais des macarons avec vous. Pas plus que de dire que je prenais le thé avec la Reine sous prétexte qu'elle boit du Darjeeling et moi aussi. Je vous jure.

    Bref, c'est là que j'ai appris de toute façon que ça ne serait pas les mêmes macarons parce que les vôtres ils sont spéciaux (magiques, quoi). Alors j'ai bien pensé à vous demander den manger un le 21 vers 21h et puis je me suis dit qu'il ne devait déjà plus y en avoir et que qui sait ce que vous ferez le 21 à 21h de toute façon (et puis à tourner aussi vite comme ça autour de nous, comment vous savez pour calculer les heures d'abord ?).

    Alors je déprimais dans mon coin et là je vois votre journal de bord. Et dedans vous nous y dites que vous buvez du thé ? Mais mazette ! C'est trop génial, ça ! Pensez-vous que vous pourriez me mettre en commentaire ici votre thé préféré dans la vie et/ou ce que vous buvez comme thé sur la station ? Pour une blogueuse thé ce serait la gloire d'un coup d'un seul. Tous les autres blogueurs m'envieraient et me vénèreraient probablement (mais moins que vous quand même).

    Je vous avoue que je suis sur un autre coup en même temps : si je suis à Cambridge ce n'est pas anodin. J'essaie de courir après Stephen-le-maître-du-monde-et-du-cosmis pour lui poser la même question et faire un selfie avec lui. Pour l'instant c'est pas gagné (parce qu'il se cache bien, mais surtout parce que je n'ai pas approché le dampt et que j'ai une entorse - pour courir c'est pas gagné).

    Bref, le thé préféré de Thomas Pesquet ça serait super trop top. Je sais que ce n'est pas mon anniversaire du tout (vous ai souhaité le vôtre mais vous avez des milliers de messages par jour alors bon...) mais ça serait drôlement chouette que vous acceptiez de me dire ça si vous avez le temps un de ces jours.

    Et comme parfois "dreams really do come true" (c'est dans un Disney - La Princesse et la Grenouille - donc c'est forcément vrai, non ?), je vais attendre patiemment au cas où un jour vous n'auriez rien de mieux à faire.

    En attendant, très bons prochains tours de la Terre la tête dans les étoiles et merci de nous faire autant rêver, nous qui sommes si terre à terre.

    Chloé

  • Larraude Romina says:

    À votre retour on vous invite manger chez nous! Restaurant L aparté à coté de Toulouse....Romina et Jérémy Morin

  • Chauvel Sabrina says:

    Merci Thomas !
    Mon fils de 3 ans et demi vous suit régulièrement et demande de vos nouvelles ! Il lève la tête, regarde le ciel et demande quand vous allez repasser au dessus de Nantes... il regarde tout seul le site ISS et se demande quel pays survole la navette.
    Il veut faire comme vous, il veut être Thomas !
    C'est vraiment une aventure magnifique que vous vivez et merci de prendre le temps de la partager avec nous !
    Et joyeux anniversaire !

  • Pierre says:

    bonjour ! très interessant votre texte sur le recyclage des liquides.
    J'ai travaillé dans une station d'épuration, et , il y a peut-être une quinzaine d'années ou plus, j'avais poser la question au laboratoire cantonal (en suisse) pourquoi on ne faisais pas une usine d'eau potable après la station.....et la réponse, que je comprends, et....que la population ne pourrait pas boire de l'eau qui sort d'une station d'épuration et de suite traitée en eau potable.
    Merci pour vos post et photos !
    de plus votre frère dois être fière que sa speed voyage dans l'espace.....elle va prendre une côte d'enfer...mais qu'elle restera dans la famille.

    salutations

  • skye49 says:

    Bah ça alors! Le coup du plat réhydraté m'a fait pensé à Retour vers le Futur! !! Merci Thomas pour tous ces détails! !!

  • Vincent Guilite says:

    Merci pour toutes ces explications. Et pour boire ? A la paille ? Faut quant même être solide psychogiquement pour vivre là-haut,:-))) Merci aussi pour les photos et pour les 40 ans, ce sera sur terre. On y est bien quand même pour le moment. Faudra nous expliquer l'histoire des bactéries. On vous stérilisé aussi quand vous partez ? ;-))

  • BOCQUET says:

    Comme toujours c'est toujours très agréable et très instructif de te lire sur ce blog Thomas Merci Et si tu as le temps enregistre nous un petit morceau de saxo

  • Martin says:

    Un immense merci de nous expliquer ce quotidien extra ordinaire ! Cela passionne et fait rêver mon fils de 5 1/2 ans grand fan qui demande quotidiennement les photos publiées, anecdotes ..., qui t'a envoyé des messages privés et des photos Instagram ainsi qu'un dessin qui t attend à Cologne !!
    Il sera super heureux demain matin de voir ( enfin) la photo des pyramides !!! Chapeau !!
    Merci !!

  • Langlois says:

    Merci Thomas pour ces partages si passionnants ! C'est toujours un vrai bonheur de découvrir vos photos ou vos instants de vie en apesanteur. Bon courage à toute l'équipe et à bientôt pour de nouvelles news ! Vers l'infini et l'au-delà

  • Ragnhild Kjærnes says:

    Considering the original context of the quote about yesterday's coffee, I think Don Pettit may be a bit more fond of coffee than most people:
    "It occurs to me that our regenerative life support equipment is really just a fancy coffee machine. It makes yesterday’s coffee into today’s coffee."
    (Source: http://www.fragileoasis.org/blog/2012/2/our-fancy-coffee-machine/)

  • Claude Landry says:

    Bonjour Thomas nous vous suivons à Blois dans le Loir-et-Cher depuis votre départ. Nous vous souhaitons un bon anniversaire.
    Merci pour toutes ces photos qui nous font rêver.
    Pensez-vous qu'il soit possible d'avoir une photo de Mayotte ?
    Merci d'avance et bonne continuation à vous .

  • Claude BERNARD says:

    Thomas. Cette suite sur ta vie quotidienne est toujours aussi intéressante.
    Par contre, puisque tout est en impesanteur, comment cela se passe pour la déglutition, ou tout simplement pour la digestion ? N'y a t'il pas le risque d'une fausse route ?
    A, au fait, avec un peu de retard, très bon anniversaire !
    Et a bientôt pour ton prochain article.

  • Laurie says:

    Thank you for sharing this story. It definitely put a smile on my face

  • ombeline says:

    Un grand merci pour votre article sur les macarons à gober et toutes ces autres informations que vous nous donnez. Vous confirmez donc ce que j'avais lu à propos du café d'hier et du lendemain. Dis-donc !! En vous lisant, une question que j'avais revient à la surface. Alors je la poserai par écrit sans espérer une réponse. Juste besoin de la formuler car ça me turlupine : il paraît que dans l'espace, les papilles sont en mode veille et qu'il faut mettre du chile autres épices fortes partout pour relever le goût des plats. Mais pourquoi donc perd-on le goût en apesanteur ????? Ou du moins, est-ce vrai ?? Merci pour tous ces partages.

  • Deckaiou says:

    Bonjour Thomas, merci beaucoup pour ces détails, je ne sais pas comment ! Mais vu que vous êtes loin de la terre, je vous considère comme mes propres cousins, et j'aimerais bien lire votre journal de bord chaque jour, et si possible, ça serait bien aimable de ta part si tu demandes à ton équipage de nous écrire leurs journaux de bord. Merci encore, ça fait plaisir de te lire.

  • MERLE Raymond says:

    Bonjour Thomas
    Je suis à Grand Bassam en Côte d'Ivoire dans une expédition radioamateurs avec l'indicatif TU7C
    Avec du retard, bon anniversaire Thomas.
    73 QRO et pour les bons initiés, amitié

  • Andrea says:

    Today's coffee becomes tomorrow's coffee... this statement does not come as much a of a help 😉 😉

    We are working to provide you real bread soon 🙂 Stay tunned! "Bake in Space"

    Thanks for sharing and... happy birthday, and buon appetitte!

  • Dorothée says:

    Passionnant! Je raconte tout cela demain matin à mes petits élèves!! Merci!

  • Dorothée says:

    Passionnant ! Je raconte tout cela demain à mes petits élèves! Merci!

  • Nuch says:

    Comment vous épluchez les oranges, puisque l'essence de la peau pourrait s'échapper en gouttelettes ?

  • Nuch says:

    Un commentaire: l'urine est stérile, donc sans danger pour la consommation. Certains groupes de gens boivent l'urine comme un médicament.
    Une question: Comment vous épluchez les oranges, puisque l'essence de la peau pourrait s'échapper en gouttelettes dans l'air ambiant?
    Merci pour tout. On apprend plein de choses très intéressantes.

  • Joie de vous lire toujours Thomas Pesquet !

    • Dorothée says:

      Je vais montrer tout cela à mes petits élèves de CM : ils vont adorer ! Merci Thomas, vous élargissez notre "horizon" !

  • Erik Sundland says:

    Very interesting, Thomas! 🙂

  • delphine says:

    Bonjour
    Merci Thomas de nous faire partager ce journal de bord .
    C'est très enrichissant et intéressant de savoir comment vous vivez dans L'ISS . Vos journées doivent être bien remplies il faut donc penser à manger . Heureusement il y a des chefs étoilés qui préparent des plats selon vos goûts . Par contre pour le vin il faudra attendre votre retour sur terre . Donc patience . Bonne journée .

  • Shakeel Butt says:

    Thanks for sharing interesting experiences out there. We don't get to hear them a lot down here. Wish you all the best and please keep sharing ,,,,,

  • Dorothée V. says:

    Je vais montrer tout cela à mes petits élèves de CM: ils vont adorer! Merci Thomas, vous élargissez notre "horizon" !!

  • Kimberley says:

    J'adore votre blog avec ma classe nous l'avons regarde c super

  • titi du 91 says:

    tu peux faire une dédicace sur la lune tu écris Anissa DZ du 94 tu prens en photo et tu mes sur ton site merci bien (tu l'écrit sur la lune stp)

  • jnhshhychsxg i du 91 says:

    tu peux faire une dédicace sur la lune tu écris Anissa DZ du 94 tu prens en photo et tu mes sur ton site merci bien (tu l'écrit sur la lune stp)

  • Raja Boujday says:

    Bonjour Thomas Pesquet:-):-):-):-):-)

  • louane says:

    coucou tomas pesquet je m'appelle louane j'ai 9 ans j’habite a meoune dans in petit village j'ai une question a te pauser comment fait tu pour dormir comme t'ai dans les apesanteur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *