Diary Entry 7: Sleep and hygiene

Shaving

In collaboration with le Parisien Magazine / Aujourd’hui-en-France Magazine

It has already been three months since I started living on the International Space Station. That’s half of my missio… time flies! I have to say that I feel good in my new home. It is not as comfortable as my home on Earth, but oddly enough, you get used to it quickly. I say “oddly”, because some of the facilities up here may seem rather basic. To give you an idea of what my room looks like, for example, imagine a telephone box that is built into the floor of the Station. It is small but fortunately I am not claustrophobic. Plus, I feel some kind of attachment to this room because it is the only place in the Station where I have some privacy. From here, I can call my relatives, read a book, listen to music… So inevitably, being there is synonymous to having a good time. It is also where I sleep. My sleeping bag is fixed to the wall with cords. Every night around midnight, I get in the sleeping bag, and fall asleep for seven hours… in weightlessness! In the Space Station, you do not get that wonderful feeling of falling into bed after a tiring day of work. For better or worse, we float. Then again, sleeping when you are floating is not that unpleasant. It is even soothing until you ask yourself the question: “Am I upside down?”. The only thing I miss is being able to lay my head on a pillow. So, I try to cover myself entirely with the sleeping bag to get the impression of ‘resting’ on something. I know that some also have issues with the noise of the station, but I do not notice it much. With the fans and heat-controlled pumps, the Space Station is like a factory: there are mechanical noises everywhere. The cabins are partially soundproofed, but it is impossible to sleep in total silence. It is funny because I am often asked whether we have cosmic dreams when we sleep in space. Sorry to disappoint you, but no, I do not twist and turn more up here than on Earth. Personally, when I sleep, I do not move a bit, it is like hitting an on/off switch: I am plunged into darkness and out for the night. I do not know if it is because I lack imagination or whatever… but I do not complain. 

Another important thing to feel at ease in the International Space Station is hygiene. Contrary to popular belief, we keep a tight ship. Every Saturday morning, the six members of the crew are obliged to clean all corners of the Station for six hours. Dust does not fall to the floor in weightlessness, instead it ends up in dozens of ventilation filters. So we plug in our vacuum cleaners and float around with them. What is funny is that the power leads extend to several meters. When they are stretched out, they look like gigantic floating serpents. I love taking pictures of that. To conclude, our home is clean and so are we. On Earth you get dirty much more easily. Climbing stairs, walking fast, all of these things make us sweat. Here, these efforts do not exist because we float. We only get sweaty when we do sports. So we do use many items of clothing. All this is calculated in advance, because every kilo sent to orbit is very expensive. So our clothes are rationed. We change pants every other day, socks and tee-shirts every week and trousers… every month. Although we do have a special outfit for physical exercise.

Rest assured, we wash ourselves every day. But be careful, whether it is for drinking or washing, inside the Space Station water is handled with care. Liquids will float because of the weightlessness and water risks damaging electronic components. So to wash myself, I use a technique that is unique to astronauts. Dry towels are lightly soaked in soap stored in a type of “socket bags” made of aluminium. We plug these pockets to the water tap to moisten the towel and just like that, it is ready to be used. A few wipes back and forth on our skin and we are clean.

For our hair, we use special shampoo that does not require rinsing with water. It is applied, rubbed with a towel, and our hair is clean Finally, to brush our teeth, we open our mouth only as much as is necessary, to prevent toothpaste from escaping. We cannot rinse it out after but that does not matter as our toothpaste is edible.

At Shane's hair salon

Comments

48 Comments

  • Elizabeth Learmonth says:

    Merci Thomas. A fascinating article on the basic day to day routine at ISS. Water management appears to be a real challenge.I believe you are doing some experiments regarding this.

  • Greg says:

    Merci pour cet article, on s’y croirait presque !
    Bon séjour Thomas

  • Kader says:

    Bonjour Thomas,
    On est fiers de vous, merci pour cette sensation agréablement perçue de votre part par ces éclaircissements, toutefois, j’ai une petite question concernant le nombre d’heures travaillées pendant la journée ! Et est ce que vous vous retrouver sans rien faire ?! Ne serait-ce que quelques petits quarts d’heure ?

  • Danièle says:

    Merci infiniment pour toutes ces explications qui répondent à la plupart des questions que je me posais…Je me sens plus proche de vous mais ravie de pouvoir dormir dans mon lit Bonne continuation !

  • Jourdain anne-marie says:

    Bien que je ne sois pas passionnée par l’astronomie ni le spatial, j’apprécie beaucoup vos communications qui rendent votre séjour instructif et finalement passionnant. Merci pour tout ce travail de vulgarisation.

  • Vincent Guilite says:

    Merci de nous faire une vie que nous ne vivrons jamais. Et de si loin et si vite. C’est passionnant pour moi aussi et j’adore. Je suis heureux que tout se passe bien pour vous et je vous souhaite une excellente fin de mission. J’espère que vous nous ferez vivre votre retour sur terre. Merci aussi pour toutes ces photos de vacances vite de votre appartement 😉 C’est génial.

  • SPERDUTO Didier-marc says:

    J’ai assisté en direct au premier pas de Neil Armstrong sur la Lune en 1969. Je suis le fils d’un ingénieur aéronautique et forcément fan de spatial et d’aviation. Ce que nous fait vivre Thomas aujourd’hui, 47 ans après le programme Apollo, est juste…énorme ! A l’époque, tout ceci n’existait pas. Et pour tout dire, tout était très secret ( guerre froide oblige). Rien ne filtrait. Peu ou pas d’infos sur l’ensemble des missions. Pour le commun des mortels, ce qu’accomplissent les astronautes, c’est abscons. Et inaccessible car trop complexe. Et puis, beaucoup se disent (malheureusement) :”A quoi bon ?” Or, on sait les retombées extraordinaires, des expériences scientifiques issues de l’espace, dans notre quotidien. Peu s’intéressent de près aux missions spatiales. Dommage !….Ce que sont et ce que font ces femmes et ces hommes d’exception, force le respect. Merci donc à vous toutes et tous qui me font rêver depuis 47 ans ! Respect Monsieur, Pesquet. Respect. A vous et aux autres astronautes qui travaillent avec vous depuis trois mois maintenant. Keep going on ! And enjoy your flight.

  • RÉGNIER says:

    Merci pour cette hygiène de vie qui répond aux questions que je me posais. Je suis curieux quant aux déjections humaines !!

  • sandrine says:

    Merci, très concret, on s’imagine avec vous.

  • Ludovic Prime says:

    Merci Thomas pour toutes ces infos !
    Est-ce qui serait possible de nous transmettre un enregistrement des bruits de la station dont tu parles ?

  • Katell says:

    Merci de nous expliquer ce qi nous semble si simple sur terre et qui demande une telle adaptation !

  • Panaite says:

    Ouf c’est un peu compliqué vôtre vie la bas mais courage car grâce à vous on vit nous aussi l’aventure

  • Michèle says:

    Bonjour,
    Merci pour toutes les explications. C’est très intéressant de vous suivre. Je vous admire vraiment.
    On vous sent heureux là-haut.
    Ce matin j’ai entendu cette chronique sur France Inter.
    https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-francois-morel/le-billet-de-francois-morel-24-fevrier-2017
    Bonne écoute,

  • jourdan anne says:

    Merci beaucoup pour toutes vos impressions, c’est très enrichissant. Suivre votre mission au jour le jour c’est passionnant et on arrive à percevoir toute la magie du lieu.. Malheureusement mais je ne pourrai pas dormir sans mon oreiller.

  • FRANCESCHI COROUGE ELISABETH says:

    Merci pour toutes ces précisions. Mais je me pose une question. En étant à l’horizontale , à la verticale , la tête en bas , qu’en Est il de la circulation sanguine ?

    • Jen says:

      Le sang nous monte à la tête sur Terre quand on a la tête en bas à cause de la gravité! Dans l’espace, le sang va et vient seulement grâce aux battements du coeur, sans tenir compte de la position du corps!

  • Becker Brigitte says:

    Merci pour ce témoignage de vie quotidienne, c’est vrai que ce sont des questions que l’on se pose tous … et pour le dentifrice … le tout c’est d’en prendre du parfumé … fraise, canelle … il y en a pour tout les goûts maintenant !!

  • Shirin says:

    That was a very untersting article! Merci Thomas❤️

  • Martin says:

    Un immense merci de nous faire partager ce quotidien hors du commun
    Une question de martin 5 1/2 ans: dors tu avec tes habits que tu gardes toute la semaine ?
    Un grand grand admirateur de 5 1/2 ans qui vient de t’envoyer un dessin pour ton anniversaire que tu auras en rentrant à Cologne !!!

  • Chojnacki says:

    Merci pour toutes ces explications !
    Sur Terre, j’aime être “debout horizontal” comme je le dis souvent le week end quand je suis réveillée mais que je ne veux pas me lever… Mais dormir sans se sentir calé contre son lit cela doit être dur ! Finalement la question n’est pas l’horizontalité ou la verticalité mais plutôt où est le sol ? … J’en ai le vertige pour les 6 astronautes … En fait, peut-on avoir le vertige dans la station ISS?

  • melinda says:

    Wow !!!! Merci beaucoup pour tout ces détails très intéressant et croustillant et bon courage pour la suite de l’aventure .

  • Josi says:

    C’est très intéressant, je me suis toujours demandée comment on peut dormir en apesanteur. Merci pour cet article.

  • Marianne says:

    Merci beaucoup pour votre pédagogie Thomas ! C’est vraiment super de prendre le temps de nous expliquer tout ça et de rendre votre aventure “accessible” pour nous. Profitez bien de toutes ces expériences, surtout après tout le travail accompli pour en arriver là 🙂

  • Nathalie says:

    Thomas you manage to make space so close by your articles and pics. Thanks, you are deploying your communication talents while conducting scientific experimentation without a g of stress. You are the right stuff! Congrats.

  • BOCQUET says:

    Merci Thomas c’est vraiment très sympa ces post ! tu réponds à nos questions avec tellement de simplicité .. tu laisseras vraiment une beau souvenir de toi comme astronaute dans l’histoire

  • Mary says:

    Bonsoir Thomas, votre expérience me fait tellement rêvée. C’est bizarre de se dire qu’en ce moment même des astronautes sont dans l’espace et y vivent pendant des mois, je trouve ça fascinant. Je suis actuellement en PCSI et mon rêve est d’intégrer l’ISAE-SUPAERO, le domaine spatial me fascine.

    Hâte de lire le prochain article ou de voir vos prochaines photos,

  • Jeremy says:

    A la prochaine ascension, tu passes chez Leroy Merlin Isneauville, tu prends quelques palettes et tu construis sur la Lune. Nique Van Allen.

  • Passionnant, ça a beau être des petits gestes du quotidien, la haut ça prend une autre dimension.
    Merci pour ces retours

  • Bonacossa says:

    Bonjour Thomas,
    Tout le monde rêve, ça n’est pas une question de on/off ou d’imagination, une fois le cerveau désinhibé on en a tous, c’est une question de mémoire: nous ne sommes pas égaux, certains se rappellent de leurs rêves, d’autres non. Mais un réveil au milieu du sommeil paradoxal permet de s’en rendre compte.
    Merci pour toutes ces communications sur votre vie là haut 🙂

  • Claude BERNARD says:

    Thomas, cet article sur ta vie quotidienne après “le boulot” est passionnant.
    Cependant, même si tu as cette chance d’avoir un bouton on/off, à quoi as tu pensé la première fois que tu t’es endormi en impesanteur à 28 000 km/h et à 400 km au dessus de nos têtes ?
    A bientôt pour le prochain épisode de ton aventure. Je l’attend avec impatience.

  • C’est magique de pouvoir suivre cette aventure spatiale à travers vos articles et photos. Merci et bonne journée.

  • Manuel Ferreira says:

    Merci Thomas pour ce partage. Ca fait vraiment rêver, peut-être pas pour un séjour de 6 mois, mais une petite semaine ca serait le bonheur ultime.

  • Merci Thomas. grace aux réseaux sociaux, c la 1ere fois que l on se sent presque a ta place. encore merci pour ta gentillesse et la facilite que tu as de nous faire partager ta chance et ta passion enjoy.

  • Nathan says:

    Salut Thomas, je m’appelle Nathan, j’ai 8ans et je rêve d’aller dans l’espace. Ma maman me lit souvent ton journal de bord. C’est passionnant. Continue de nous faire découvrir l’ISS. Et peut etre qu’un jour moi aussi je pourrais aller dans l’espace. A bientôt.

  • David K says:

    Merci Thomas de nous faire partager ton quotidien, on s’imagine très bien grâce à ces explications. Tu dis que le bruit de la station ne te dérange pas pour dormir, tu devrais alors, je pense, redécouvrir le silence de la nuit quand tu rentreras chez toi.
    Bon courage à toi pour le reste de la mission et encore bravo pour tes sublimes photos.

  • Elisabeth says:

    Bjr,

    Merci de toutes ces précisions, je n’osais pas poser les questions.
    Je regarde vos photos avec mon fils de 5 ans.
    On vous appelle “le Thomas dans l’espace”.
    Plus que 3 mois, le temps passe trop vite effectivement !

  • Le Bihan Martin says:

    Merci Thomas. Je suis tes articles depuis le début. Avant de te connaître, j’avais déjà envie d’aller dans l’espace. Maintenant, tu es mon idole! Encore merci.
    Martin, 7 ans, de Bretagne

  • Salut Thomas. Je vois sur la photo du haut, que tu portes le t-shirt officiel de la Fédération Française de Basketball. Je te garantis que si à ton retour tu l’offres dédicacé au “Musée du Basket”, je te garantis qu’il trouvera sa place parmi les maillots des grands noms de la balle orange

  • Sherwin A. Hidalgo says:

    Amazing story, dear Thomas. Have a fabulous weekend. Much brotherly love/

  • FlatEarth says:

    Station spatiale inter hollywoodienne.
    Fait attention à l’eau quand tu te rase il y a trop de cable.

  • Gilbert oscar says:

    Merci Thomas pour tous ces détails fascinants! Grace à ton article, je vais pouvoir raconter ta vie d’astronaute à mes copains de classe. J’ai choisi de parler de toi et de ton aventure extraordinaire pour ma causerie! Je m’appelle Oscar et j’ai 5 ans. Il reste, pour moi, une question importante qui est de savoir comment vous faites pipi dans l’ISS??? merci de ton aide. Gros bisous de la terre! Oscar Gilbert

  • Minne says:

    Merci Thomas, bonne continuation, pensons à vous, à bientot.

  • PELLICIOLI says:

    La semaine dernière, j’ai amené mes enfants de 6 et 4ans à la Géode à Paris voir le film BEAUTIFUL PLANET qui décrit la vie sur ISS. Ils ont adoré!
    Je leur ai donc parlé de toi, Thomas, et on lit tes articles en guise de l’histoire de soir. Tu les fais rêver!
    Un grand merci et bonne continuation.

  • Emilie Sarzier Bonardau says:

    Merci Thomas pour vos détails du quotidiens d’astronaute. Tout à fait fascinant et instructif. Maintenant je sais qu’à 23h30 minuit vous vous endormez au dessus de ma tête ! Merci pour toutes vos belles photos que vous nous envoyer de l’espace. D’ailleurs C marrant comme l’homme peut être tourné vers la terre sa maison quand il est dans l’espace. Et sur terre la tête tourne vers les étoiles. Milles merci de nous faire partages votre vie sensationnel d’astronaute. Bravo à vous !!

  • Maelis says:

    Bonjour ou bonsoir (j ne sais pas si il fait jour ou nuit la haut) voila j’aimerai beaucoup devenir astronaute , mais je me pose beaucoup de questions, auriez vous une adresse mail pour repondre a mes questions s’il-vous-plaît? En tout cas merci beaucoup pour votre article! Bonne soiree, bonn journee ou bonne nuit!

  • Merci pour cette approche “intime” de la vie de spationaute !

  • Thierry B says:

    Hello Thomas,
    Your tweet from space with a selfie was a funny answer to those who pretend that this is all fake.
    Now, would it be possible to do much more than that ?
    Can you make a sign from space, … I mean a sign that will be visible from earth ?
    Think creatively 🙂 A light signal, a colour signal, whatever.
    What a happening this would be !
    Wishing you all success with your mission,
    Thierry

  • SEIGNEUR Isabelle says:

    Bonjour Thomas,

    Merci beaucoup de toute ces informations passionnantes sur la vie dans la station. Avec mes 2 classes de 5è du lycée français de Dusseldorf (pas très loin de Cologne donc) nous sommes impatients de pouvoir faire la conférence du 20 mars. Votre blog nous permet de mieux vous connaitre et de s’imprégner de cette fascinante expérience que vous vivez. Merci de nous la faire partager.
    Nous attendons le 20 mars avec impatience
    Mme SEIGNEUR (PROF SVT)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.